Il y avait pas mal de food lors de cette 4e édition de C2Mtl.  J’ai eu la chance de couvrir cet événement avec mon blogue personnel (si vous désirez consulter l’article), mais déformation professionnelle oblige, je ne pouvais passer sous silence les activités en lien avec l’alimentation auxquelles j’ai assistées.

In the mouth

J’oeuvre dans le domaine des communications alimentaires depuis un bout déjà et je suis très familier avec le principe du pop-up (vous connaissez tous mon amie Héloïse Leclerc?), mais je n’aurais jamais pensé vivre une expérience sensorielle aussi unique que l’atelier In the mouth.

Le concept est relativement simple, mais ô combien unique en son genre!  Les participants sont assis autour d’une grande table où figure un napperon avec une place réservée pour votre téléphone intelligent! Le bonheur quoi!!  On vous fournit des écouteurs et c’est là que l’expérience débute.  Une voix vous accompagne et vous guide tout au long de l’atelier (avec une petite musique de fond) qui a pour objectif de vous permettre d’utiliser tout vos sens lorsque vous dégustez un plat (ici le mot déguster est très à propos puisque c’est le réputé chef Jérôme Ferrer qui a signé le délicieux plat).

Des conférences inusitées

J’ai aussi eu la chance d’assister à 2 conférences assez inusitées.  Elles reflétaient d’ailleurs à merveille le concept de créativité et d’affaires mis de l’avant par C2Mtl.

J’ai donc assisté à la présentation de Sean McDonald, un homme d’affaires qui provient du milieu des technologies et qui a décidé de développer une entreprise (Bitwater farms) qui accompagne des fermes dans l’élevage de sauterelles!  Vous, vous posez probablement la question « pourquoi des sauterelles? »

Le conférencier s’est rendu compte qu’il y avait de plus en plus de longues périodes de sécheresse en Californie, l’état dans lequel il réside, et que cela affectait grandement la qualité du sol, ainsi que les productions fermières. En faisant des recherches, il a vite réalisé que l’être humain avait un besoin très important pour des protéines et qu’un manque de protéines avait un impact social et économique important sur la société (tu es mal nourri, tu as des problèmes d’apprentissage ce qui mène à des problèmes économiques, etc.).  Parmi ces recherches, il a aussi découvert que la source de protéine pour nourrir des poules requiert de très grandes quantités d’eau.  Saviez-vous que faire pousser des graines de soya requiert 250 gallons d’eau/livre et qu’un poulet peut manger 15 à 20 livres de graines?  Incroyable non?  Ça veut donc dire que lorsque vous mangez un oeuf, vous utilisez 200 litres d’eau!

C’est ainsi qu’il eut l’idée d’aider des fermes en incorporant la technologie et les logiciels nécessaires pour faire l’élevage des sauterelles (il offre aussi le savoir-faire, la formation et même le financement pour permettre de mettre sur pied cette nouvelle technologie).  Pourquoi les sauterelles?  Parce qu’elles représentent une source de nourriture riche en protéines qui ne requiert que 20% d’eau (une livre de sauterelles possède le double des protéines d’une livre de graines de soya). Ainsi, avec la consommation de sauterelles le même oeuf requiert seulement 40-50 litres d’eau.

Sur un tout autre sujet, ma seconde conférence était donnée par la désigner alimentaire Marije Vogelzang  qui nous a présenté quelques-unes de ses créations.  Qui aurait cru que ça existait la conception artistique à partir d’aliments?  Parmi celles-ci, celle qui a retenu mon attention fut la conception d’animaux à partir d’ingrédients végétariens! La bouffe végétarienne est souvent perçue comme inférieure (c’est comme si tu manquais quelque chose parce que tu ne manges pas de viande), elle a donc décidé de créer une ligne d’animaux fictifs conçus à base d’aliments végétariens.  Le concept inclut les descriptions de chacun des animaux, possédant tous un nom original.  En écoutant la présentation, on avait peine à croire qu’ils étaient fictifs!

De plus, Mme Vogelsang nous a exposé d’autres créations, telles que la cuillère en sucre, la salade Iceberg en guimauve…on est loin de mes toasts au Nutella avec des petits coeurs ou des petits chiens pour ma fille…et dire que je me trouvais original!

C2Mtl pas mal food!

À propos de l'auteur
-