Le Cronut est une création de Dominique Ansel, un pâtissier ayant élu domicile à New York depuis quelques années. Le petit beignet est si populaire dans la grande pomme, que les gens font la file le matin en face de son commerce pour s’en procurer. Cette pâtisserie hybride entre le croissant et le donut, est peut-être née à New York, mais elle a désormais migré au Québec. Avec tout cet engouement pour ce délicieux petit dessert, gageons qu’il risque de rester la coqueluche des foodies et des amateurs de gourmandises sucrées, pour un long bout encore.

La Cornetteria

cronettoÀ Montréal, c’est à La Cornetteria, sur la rue St-Laurent, qu’il est désormais possible d’acheter des “Cronettos”. Je suis d’ailleurs passé voir l’un des 3 cofondateurs de l’entreprise, Alessandro Ficca…parce que les relations virtuelles via Twitter c’est cool, mais j’aime bien rencontrer des artisans en personnes (probablement une déformation professionnelle issue du café).
La Cornetteria c’est l’aventure de 2 frères, Alessandro et Giovanni et d’un chef pâtissier, Stefano Cicali. Les 3 associés ont démarré ce commerce spécialisé en pâtisserie italienne, le 1er novembre 2006. L’entreprise qui avait une vocation de grossiste à ses débuts a ouvert ses portes au public en août 2008, suite à une chronique de blogue fort élogieuse d’un spécialiste de la pâtisserie.

Si vous avez la chance de passer à la boutique vous y découvrirez tous les classiques italiens (pourquoi voyager si loin quand tout est si proche!):

  • canolli-cronettoLe Cornetto: C’est le croissant italien fourré avec de la crème pâtissière, de la nutella, des confitures (surtout en Italie). Ici on offre les garnitures à la crème de citron et à la ricotta.
  • Le canolli: Ça, c’est réellement un classique. C’est un petit tube de pâte croustillante fourré avec de la ricotta…c’est à s’y méprendre avec de la crème fouettée (certaines pâtisseries offre aussi le canolli avec de la crème pâtissière et au chocolat)
  • Le bombboloni: Ça, c’est MON beignet préféré (un beignet saupoudré de sucre et rempli de crème)
  • Et finalement, mais non le moindre, le « Cronetto »; le croisement du « Cornetto » et du beigne (ça peut porter un peu à confusion…mais on différencie bien les 2 au premier coup d’œil). L’idée semple simple, mais elle a requis plusieurs essais à l’équipe avant d’en arriver au résultat final. À en juger par le succès du petit délice, je dirais mission accomplie! L’entreprise a même dû limiter le nombre de cronettos à 2 par personne à ses débuts afin de permettre à tout le monde de profiter de celui-ci (lors de mon passage la semaine passée la limite était passée à 4/personne).

Québec aussi à son cronut

À Québec, c’est l’entreprise Paillard qui vient tout juste de lancer son « Crobeign ». C’est mon amie Héloïse Leclers, blogueuse et Onsenfoodies de la région qui a eu la chance de découvrir cette nouvelle création. Je vous invite à consulter son article…qui m’a convaincu de faire un arrêt sur la rue St-Jean lors de prochaine visite dans la vieille capitale cette semaine.

Desserts made in QC

|
À propos de l'auteur
-