Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de ce festival international de la jeune cuisine, et c’est normal. Pendant les 4 dernières années, Omnivore était un happening rassemblant plutôt des gens de l’industrie de la gastronomie. Dieu merci, pour leur 5e année, les organisateurs du festival ont finalement opté pour une orientation plus grand public. Leur plan d’action ? Des activités gratuites !

Du 16 au 19 septembre, cet événement ayant pour thème «Omnivore Montréal : 5 ans d’amour» se déroulera à la Société des Arts Technologiques (SAT). Il sera composé de trois volets : des ateliers de démonstrations culinaires de type «master classes», des maudits et extra soupers (au resto le Labo Culinaire) ainsi que l’Omnivorious party. Le premier tiers des activités, les master classes, seront tout à fait gratuites si vous les réservez d’avance ! De quoi remplir la SAT.

Une belle nouveauté cette année est la nouvelle «Scène sourceurs». Le mot sourceurs est ici employé pour englober tous les producteurs, artisans, éleveurs, vignerons, brasseurs, etc., qui mettent «l’émotion dans la cuisine», comme l’a souligné Luc Dubanchet, fondateur de l’événement. Le C.O. a voulu mettre de l’avant la chaîne complète de production, «de la terre à la cuisine», en plus de la scène «Chefs et pâtissiers» déjà existante. Dix points pour le terroir québécois !

Plusieurs têtes d’affiches internationales seront de la partie, notamment Guillaume Foucault, du restaurant français Pertica, Daniel Eddy, du new-yorkais Rebelle, et Pedro de Artagão, chef de deux restaurants brésiliens, le Formidable et le Irajá. La programmation complète, entre autres les personnalités montréalaises, sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Omnivore vous ouvre ses portes

À propos de l'auteur
-