C’est sous la pluie que s’est déroulée l’ouverture de cette seconde édition du Festival des bières de Laval. J’ai donc dû braver un monde couvert d’un ciel noir comme une Stout pour me rendre dans ce coin perdu de Laval où on servait plus de 350 bières de microbrasseries (bref, ça a valu la peine).

festival-bieres-laval-2016

Celle qui plaît à tout le monde

La brasserie Vagabond, qui est opérationnelle depuis seulement quelques mois, offrait aux festivaliers quelques bières artisanales de leur cru. On se rendait toutefois vite compte que la petite équipe particulièrement exaltée n’avait d’yeux que pour sa Pilsner, la «Bons baisers de Prague», qu’on compare à la blague à un Carbonara dans un restaurant : «Si un carbonara est bon dans un resto, tu sais que toute la carte est bonne; si ta Pilsner est bonne, tu sais que toutes ta carte de bières est bonne».

microbrasserie-vagabond

Celle que j’aurais pu boire toute une soirée

biere-sanguinaire-saintbock

Il a fallu que je me parle pour essayer d’autres bières. J’aurais facilement passé ma soirée à boire cette IPA à l’orange sanguine qu’est la Sanguinaire, servie au Saint-Bock, à Montréal. On devrait retirer toutes les fois qu’on a décrit quelque chose comme étant une «explosion de saveurs» pour attribuer l’exclusivité de cette expression à la Sanguinaire qui est à la fois amère, acide, fruitée. La puissance d’une IPA et son amertume mariées au rafraîchissant de l’orange, ça relève du génie. Bref, j’en aurais bu 4 bocks.

philippe-saintbock

Le coup de cœur de la soirée

brasseuse-microbrasserie-brouhaha

Ce fut l’une des dernières bières que j’ai eu la chance de goûter. La Sang de Lutin, une bière de saison de Noël, doit absolument perdre cette étiquette, parce que c’est pas parce que y’a des canneberges qu’on peut pas en boire à l’année longue. La sympathique propriétaire du pub Brouhaha considère qu’il est tout aussi opportun de la boire en saison estivale, étant une bière fraîche, épicée, peu amère et légèrement acidulée. Je l’ai décrite comme étant «charismatique», faisant ainsi rire la propriétaire du pub qui aurait certainement trouvé une façon plus académique d’en parler, mais je le pense encore, c’est une bière nouvelle et unique, qui s’appuie toutefois sur les bases solides de l’équilibre des saveurs et qu’on veut boire surtout parce que c’est une expérience en soi. À essayer!

biere-sang-de-lutib-brouhaha

Le Festival des bières de Laval en 3 coups de cœur !

À propos de l'auteur
-